De son œil est la forme. Pas un détail. Un tout.
Et de son œil est la vie. Sans orgueil.
Juste pour redonner à ce que l’on ne voit plus une vie.

Une vie nouvelle.

 

Sur les traces de son monde, la photographie de Fabio offre a voir les lignes, les perspectives,

les chemins du monde. Et sur ces chemins, un mouvement toujours, meme fugace, une ombre attrapée, même imperceptible, une texture, juste à ressentir. La photo chez Fabio est ce témoignage d’un mouvement, gravé.

Qu’elles soient monument(aux), anim(aux) ou turquoises e(aux), ses photos sont des surprises : instantanés instants, multiples multiplicités, architextures d’architecture, reflets d’effets,

exquise esquisse, comme disait Serge G., délicieux enfant... oui par ses yeux Fabio, et ses vagues, et ses âmes, fait des vagues dans nos âmes...

                                                                           Anaïde Béijan, Éditrice